Aller au contenu principal
Ministère des Infrastructures et des Transports

Discours de bienvenue du mit a la session ministérielle du comité des ministres de tutelle de l’ASECNA

Publié le : 12 sep 2018

DISCOURS DU MINISTRE DES INFRASTRUCTURES ET DES TRANSPORTS

(Monsieur Ninsao GNOFAM)

Lomé, le 27 juillet 2018

Excellence Monsieur le Premier ministre,

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

Madame et Messieurs les Présidents des institutions de la République,

Monsieur le ministre d’Etat,

Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement togolais,

Madame et Messieurs les Ministres des pays membres de l’ASECNA,

Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,

Honorables députés à l’Assemblée nationale,

Monsieur le Président du Conseil d’Administration de l’ASECNA,

Madame et Messieurs les Administrateurs,

Monsieur le Directeur Général de l’ASECNA,

Madame et Messieurs les Experts,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs.

                       

Au nom du Président de la République Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, du Gouvernement et du peuple togolais, je voudrais, du haut de cette tribune, vous souhaiter la cordiale bienvenue au Togo et plus précisément à Lomé qui s’honore d’accueillir une fois encore  une rencontre africaine dans le cadre de la 62ème réunion du comité des ministres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

 

Je voudrais aussi tout particulièrement et très chaleureusement saluer la présence parmi nous du Premier Ministre qui a sacrifié son précieux temps, au regard de son agenda bien chargé, pour présider personnellement la cérémonie d’ouverture de la session ministérielle de cette rencontre de haut niveau.

 

A vous chers collègues Ministres et chefs de délégation, je vous souhaite la très cordiale bienvenue en terre africaine du Togo.

 

Madame et Messieurs les Ministres

Madame et messieurs les administrateurs,

Chers participants,

Mesdames et messieurs,

Votre présence à Lomé, démontre à suffisance l’intérêt que vous portez à notre espace aérien couvrant une superficie de 16 100 000 km2, dont la gestion est confiée par les Etats à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) qui a été créée le 12 décembre 1959 par la Convention de Saint Louis(Sénégal).

 

En créant l’ASECNA, les Etats parties ont décidé de mettre en commun leurs moyens pour la fourniture des services de la navigation aérienne à l’intérieur de leur espace au regard de la Convention de Chicago qui régit l’aviation civile internationale.

 

En 1974, la Convention de Saint Louis a été remplacée par la Convention de Dakar qui a doté l’agence d’un organe politique, le comité des ministres de tutelle dont la mission essentielle est de définir la politique de l’agence.

 

L’objectif de cette politique est d’améliorer la gouvernance de l’ASECNA pour l’inscrire dans la quête permanente de l’excellence.

 

Pour y parvenir, dès 1995, les instances ont pris l’option d’assurer une autonomie financière de l’agence. Cette heureuse initiative a permis à l’ASECNA de se passer des subventions qu’elle recevait des Etats membres et couvrir la totalité de ses charges par ses recettes propres.

 

Cette autonomie financière a fortement accru les capacités d’investissements de l’agence à partir de 1999 à travers une série de Plans de services et équipements (PSE). Il s’était agit notamment de moderniser les services d’aérodromes, les communications, la navigation et la surveillance en vue de préparer un changement de génération de moyens techniques utilisés pour la circulation aérienne.

Grâce à toutes ces prouesses l’ASECNA est aujourd’hui un modèle achevé de gestion coopérative des espaces aériens, présentée en exemple dans le monde.

 

J’apprécie très hautement et positivement votre présence effective à Lomé qui donne un sens réel à notre volonté commune de sécuriser l’espace aérien Africain.

 

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et messieurs les Ministres,

Madame et Messieurs les administrateurs,

Chers invités,

 

Permettez-moi de saluer la vision pragmatique des Chefs d’Etat et de gouvernement qui ont eu l’ingénieuse idée de confier la gestion commune de notre espace aérien à une seule entité qu’est l’ASECNA et de lui doter d’une organisation bien structurée dont la mission essentielle consiste à :

 

  • assurer des services qui garantissent la sécurité des vols dans un espace aérien de 16,1 millions de km2 ainsi que la sécurité d’approche et d’atterrissage sur les aéroports des Etats membres ;
  • gérer ou entretenir toute exploitation d’utilité aéronautique ou météorologique à la demande des Etats membres en vertu de contrat particulier.

 

Mesdames et Messieurs,

Chers Collègues,

Notre pays le Togo a accueilli du 25 au 28 mai 2018 la 4ème réunion du groupe de travail ministériel sur le Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA), un projet phare de l’agenda 2063 de l’Union Africaine.

Je voudrais à ce titre témoigner ma profonde et déférente gratitude pour la sollicitude permanente des uns et des autres en faveur de la mise en œuvre du MUTAA.

 

Comme vous le savez, le Marché unique du transport aérien africain auquel nous aspirons, repose sur une politique de libéralisation totale. Il est prévu que cette libéralisation améliore les niveaux de service aérien, renforce la concurrence entre les itinéraires, ce qui entraînera des tarifs plus compétitifs, stimulera le volume des trafics supplémentaires, favorisera le tourisme, le commerce, les investissements et d'autres secteurs de l'économie et contribuera à un accroissement de la productivité et à une augmentation de la croissance économique et de l'emploi.

La rencontre de Lomé nous rappelle combien il est impérieux de nous engager au soutien des aspirations de développement de l'Afrique. Notre seule volonté commune est nécessaire pour la mise en œuvre de ce projet phare  porteur d’emplois, de facilités de mobilité des personnes et des biens pour doper la croissance et faire reculer la pauvreté dans le cadre de l'Agenda 2063.

 

Mais nous devons être réalistes en reconnaissant que des défis sont encore grands, à la mesure de nos ambitions. Ils nous imposent d’aller encore plus loin, de faire preuve de plus d’ingéniosité et d’une coordination sans cesse améliorée pour parvenir à une vraie et totale intégration africaine digne des attentes de nos populations.

Madame et Messieurs les administrateurs,

Madame et messieurs les experts,

Pendant deux jours, conformément à la feuille de route qui vous a été assignée, vous avez mené d’intenses réflexions et discussions et en avez dégagé des propositions concrètes que vous avez soumises à l’examen du comité des Ministres.

Je voudrais à cet égard, vous remercier pour la sérénité et l’ambiance fraternelle,  empreintes de courtoisie qui n’ont pas fait défaut au cours de vos échanges. 

Je suis rassuré de votre entier engagement aux côtés de nos Etats, tant vos différentes contributions aux rapports qui seront tout à l’heure soumis à l’examen de la présente session ministérielle ont été riches et appréciées de toutes les parties prenantes.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

C’est sur cette note d’espoir que je voudrais clore mon propos en réitérant à toutes et à tous la très cordiale bienvenue dans notre pays pour la 62ème réunion du comité des ministres de tutelle de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

Je souhaite plein succès à nos travaux tout en vous invitant à jouir pleinement de votre séjour en découvrant les coins inoubliables de Lomé, capitale paisible où la quiétude, la paix, la fraternité, la chaleur humaine et l’hospitalité sont ses principales lettres de noblesses.

 

Bon séjour en terre togolaise et Que Dieu bénisse l’Afrique !

 

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

Top