Aller au contenu principal
Ministère des Infrastructures et des Transports

Une autoroute sera bientôt construite sur le corridor Abidjan Lagos

Publié le : 12 mai 2015

L’autoroute reliera cinq pays côtiers à savoir le Nigéria, le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Elle sera réalisée en trois fois deux voies pour un montant estimé à 4 milliards de dollars soit environ 2000 milliards de francs CFA.

Une importante réunion se tient en ce moment au siège de l’ECOBANK à Lomé. Elle porte sur le projet de construction et de développement de l’autoroute sur le corridor Abidjan Lagos. Elle est officiellement ouverte ce 29 mars 2017 par le Ministre des Infrastructures et des Transports, Monsieur Ninsao GNOFAM. Les experts du comité de pilotage dudit projet ont deux jours pour mettre leurs rapports à la disposition des  ministres en charge des transports des cinq pays concernés qui ont la journée du 31 mars 2017 pour examiner lesdits rapports.  

Cette réunion tournante qui s’inscrit dans la logique des préparatifs du projet vise à étudier et à élaborer des stratégies idoines dans le but de solutionner les principales étapes du projet. Les principales thématiques soumisses à l’étude des experts et leur adoption par les ministres portent essentiellement sur la ratification du traité, la fixation et la signature de l’accord de financement, la mise en place des structures institutionnelles entre autres.

L’objectif est d’accélérer la réalisation dudit projet pour faciliter le commerce et le transport sur le corridor, doper nos économies et améliorer les conditions de vies des populations et contribuer à l’intégration des peuples au sein de l’espace CEDEAO.

Long d’environ 1028 Km, le corridor Abidjan Lagos côtoie la mer et s’étend de la Côte d’Ivoire jusqu’au Nigéria en passant par le Ghana, le Togo et le Bénin. La construction et le développement de cette autoroute sur ce corridor seront réalisés en trois lots et répondra aux normes d’une route de deux fois trois voies avec cette particulier que le projet va intégrer un volet environnemental très important notamment, la protection de la côte.

Le corridor Abidjan Lagos enregistre déjà un trafic très dense. Mais la réalisation de l’autoroute va offrir d’avantage un réseau routier plus compétitif et plus performant, identifié comme étant l’un des corridors prioritaires dans la sous région.

Selon Monsieur Chukwunwike Ogbonna UZO, président du comité des experts, les études techniques et de faisabilité prendront 18 mois pour un montant de 23 millions de dollars soit 12 milliards de francs CFA  alors que les travaux de construction de l’autoroute, eux, sont estimés à 4 milliards de dollars soit 2000 milliards de francs CFA. 

Top