Aller au contenu principal
Ministère des Infrastructures et des Transports

Le Togo prend la présidence du comité des Ministres de l’ASECNA

Publié le : 12 sep 2018
Monsieur Ninsao GNOFAM est honoré pour exercer pour un an la présidence du comité des Ministres de l’ASECNA

Ouverte le 23 juillet dernier à Lomé, la 62ème Réunion du Conseil d’Administration de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) s'est poursuivie pour prendre fin le vendredi 27 juillet 2018 avec la réunion des ministres.

Cette rencontre de haut niveau qui a regroupé les représentants des 18 pays membres de l'ASECNA a permis au Togo de prendre la présidence du Comité des Ministres de tutelle de l’aviation civile de cette institution.

La cérémonie d'ouverture des travaux à été présidée par le Premier Ministre du Togo, SEM Komi Selom KLASSOU en présence du Président du Conseil d’Administration de l’ASECNA, Monsieur Jean François DESMAZIERES et le Directeur Général de l'ASECNA, Mohamed MOUSSA.

C'est le Ministre togolais des Infrastructures et des Transports, Monsieur Ninsao GNOFAM qui est honoré pour exercer pour un an la présidence dudit comité de cette importante institution. La passation de service a eu lieu au cours des assises entre le Président sortant, Monsieur Beborimisa RALAVA, Ministre des Transports et de la Météorologie de Madagascar et le Ministre togolais des Infrastructures et des Transports, Monsieur Ninsao GNOFAM.

La réunion a par ailleurs permis aux participants de faire le point des activités annuelles de l'institution et définir les plans stratégiques futurs pour assurer les principales missions de l’institution.

Plusieurs accords aériens ont alors été signés entre les pays membres de l'ASECNA au cours de cette rencontre. Le Togo pour sa part a signé deux accords respectivement avec le Niger et le Congo. Quant aux autres accords, le Congo a paraphé les documents avec le Bénin, avec Madagascar, avec le Mali et avec le Tchad.

Il faut rappeler que l'ASECNA a pour mission d’assurer la sûreté du transport dans l’espace aérien de ses Etats membres à savoir, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Congo Brazza, Sénégal, Tchad, Togo et la France. L'Agence supervise selon ses responsables, 10 centres de contrôle régionaux, 57 tours de contrôle, 25 aéroports internationaux, 76 nationaux et régionaux. 

Le Comité des ministres dont le Togo vient de prendre les commandes est l’instance suprême de l'institution.

L’Attaché de Presse

Top